Dans la nuit du jeudi au vendredi 12 il a commencé à pleuvoir. Il a plu toutes la journée du vendredi et le soir, après le conseil d'école, la pluie a augmenté de force. il pleuvait, il pleuvait... Comme l'eau menaçait notre maison, mon père a construit des barrages avec toutes sortes de planches, mais l'eau montait quand même. Ma mère essayait de la faire partir, mais rien à faire, elle revenait. Enfin, épuisés, mon père, ma mère et mon frère sont allés se coucher. A cinq heures du matin mon père a réveillé tout le monde : il y avait plein d'eau dans la maison On ne pouvait pas téléphoner. L'électricité était coupée. Vers 14h30 nous sommes sortis par la fenêtre et nous avons été secourus par un hélicoptère qui nous enlevés par hélitreuillage. Ensuite le SAMU nous a transportés à la mairie. De la mairie, chacun est allé vers sa famille. Moi, je suis allé chez mes grands-parents puis j'ai dormi chez Mme Escamilla. Ma mère m'a appelé la-bas pour m'annoncer de tristes nouvelles : mon père était parti en barque à la maison pour aller chercher des affaires, mon cartable, des peluches... L'eau était très froide et mon père était parti en bateau. Il aurait pu lui arriver quelque chose. J'ai eu très peur et j'ai beaucoup pleuré. Oui, en effet, en un seul jour, il est tombé ce qu'il devrait tomber en une année. Dans l'Etang (ancien étang asséché),beaucoup d'autres maisons ont été inondées. Dans chaque maison, il y a eu entre un mètre et deux mètres d'eau. Chez moi, il y en a eu entre un mètre vingt et un mètre trente.

Jonathan

L'hélitreuillage (Jonathan)
des gens sur le toit de leur maison